LA NOUVELLE REPUBLIQUE DU CENTRE - OUEST
Vendredi 19 Octobre 2001 - Chateau-Renault (37)

Le grand tourbillon avec les Morallès

Mardi soir, bien avant 20 h, place du Général-de-Gaulle, il y avait foule à l’entrée du cirque Morallès.

Après une longue attente, lorsqu’il pénétre sous le chapiteau, accueilli par une musique endiablée qui joue à tout rompre, par le bonimenteur et chef de clan Ernesto qui pour la énième fois annonce le début du spectacle, par des artistes qui courent les uns après les autres, par un public qui bat des mains, le candidat spectateur abasourdi, se trouve aspiré dans le tourbillon d’une Famille Morallès déchaînée.

Durant deux heures tour à tour admiratif, ému, surpris, silencieux, riant aux éclats, applaudissant, il se laisse entraîner dans le tourbillon par Lola, Carmen, Carlotta qui, vêtues de somptueux costumes de bohémiennes se jouent avec grâce des lois de la gravité, par Julio le grand et beau jongleur, par Gino l’accordéoniste gaffeur, par Gaston l’incomparable boute-en-train, par Ernesto le maître des lieux qui a parfois du mal à faire la loi et par Max, le plus jeune de la bande qui a déjà plus d’un tour dans son sac.

Un tourbillon de rêve et de plaisir dont il a beaucoup de mal à s’extraire, à la fin du spectacle. Avec les Morallès, « le cirque est autrement »…

Bravo au Centre culturel cinéma Le Balzac, qui, à la première page de son programme culturel, a inscrit un spectacle original, un grand spectacle de cirque et de comédie où le rire est roi.

Cela a été un grand succès mardi soir, avec cinq cents spectateurs, le chapiteau des Morallès a fait le plein.

 

M. PETIAU

Fermer cettte fenêtre